Success
Error
Warning
iSpy

iSpy

2.5K pieces 142 pressbooks

15 Followers

Member Since - April, 2019

Louis Vuitton Place Vendôme - The Genius of Peter Marino (722323) by iSpy

Son grand-père est un boucher originaire du sud de l'Italie. Son père, catholique et autoritaire, est ingénieur et sa mère standardiste. Il a plusieurs sœurs. Atteint d'une maladie osseuse, il ne peut pas marcher avant l'âge de sept ans. Ayant deux ans de retard, il termine pourtant le lycée avec deux ans d'avance. Il grandit dans le Queens et commence à dessiner à l'école. Chaque samedi, il se rend à Manhattan afin de suivre des cours d'art public. En 1966, le maire de New York John Lindsay lui remet la médaille d'or d'un concours de jeunes artistes. Sa sœur aînée lui conseille de suivre des études d'architecture2. Boutique Armani, Madison Avenue à (New York, États-Unis) Il est diplômé en architecture l'université Cornell en 19752 (école d’architecture Cornell University College of Architecture, Art, and Planning ou AAP3). Carrière[modifier | modifier le code] Il se désole du manque de créativité des architectes américains des années 1950-1960 et commence à travailler pour des grands cabinets new-yorkais2. Il débute sa carrière d’architecte chez Skidmore, Owing & Merrill, George Nelson et I.M. Pei4. Entre 1975 et 1978, il travaille pour Andy Warhol (réalisant sa troisième et dernière Factory à Union Square et sa townhouse de six étages dans l'Upper East Side)5,4,3, Pierre Bergé et Yves Saint Laurent (s'occupant de leur appartement new-yorkais) et l'hôtel The Pierre2. Il dessine des boutiques chics avant d'être contacté en 1984 par la famille Pressman, propriétaire du grand magasin Barneys (New York) afin de dessiner leur boutique pour femmes6. Il s'agit de son premier projet dans le monde de la distribution et c'est un succès. Cela lui permet ensuite de réaliser 17 autres centres commerciaux Barneys aux États-Unis et au Japon entre 1986 et 19937,8. Il est par la suite engagé par Calvin Klein, Donna Karan, Giorgio Armani, Marella Caracciolo di Castagneto, Valentino, Carla Fendi et le grand magasin de Tokyo Isetan, apprenant le japonais pour l'occasion. Il réalise sept maisons pour les Wertheimer, dont la restauration du manoir de la Pipardière (France)2. En 1994, Bernard Arnault lui confie le chantier de la boutique Dior avenue Montaigne (Paris). Il la rénove ensuite plusieurs fois2. Boutique Louis Vuitton à Rodeo Drive (Los Angeles, États-Unis). Boutique Chanel à Ginza (Tokyo, Japon). Boontheshop à Séoul. En 2004, The New York Times honore Peter Marino, saluant sa capacité à faire de l'architecture un élément important dans l'identification du consommateur à une marque. Le journal fait ici référence à la boutique phare de Giorgio Armani qu’il a conçue en 1996 sur Madison Avenue, à New-York, celle-ci rendant compte du caractère minimaliste de la marque. L’article citait également la tour Chanel créée en 2004 dans le district de Ginza au Japon9. Le bâtiment reprend la signature Coco Chanel, le tweed noir et blanc, la transformant en trois dimensions. La tour de 56 mètres de haut arbore un mur-rideau de verre encapsulant un bloc d’aluminium en motif tweed. C’est un des premiers bâtiments comprenant une façade de verre interactive, avec 700 000 diodes électroluminescentes intégrées et un système de 1 120 m2 de stores en toile. La façade de verre est également dotée d’un dispositif électronique permettant aux employés de voir à travers la glace le jour durant tout en assurant un fond noir pour l’affichage numérique de nuit10. En 2007, il travaille pour la première fois sur un gratte-ciel de copropriétés de luxe, qui se situe au 170 East End Avenue à New-York. Le spacieux hall d’entrée, fait de marbre, donne sur un jardin avec cascade11,12. En octobre 2014, il conçoit à Séoul (Corée du Sud), dans le quartier de Cheongdam-dong, la boutique phare de BoonTheShop. Cette marque est détenue par Shinsegae, enseigne sud-coréenne de grands magasins de luxe13. Ce projet de 5 100 m2 comprend deux bâtiments anguleux recouverts de marbre blanc, rejoints par des ponts de verre. Pour Peter Marino, ce fut la première boutique multimarque depuis ses travaux pour Barneys14,15. En janvier 2015, il achève la boutique phare de Louis Vuitton sur Rodeo Drive, à Beverly Hills (Californie). Le design du bâtiment repose sur une façade à trois niveaux : des persiennes en acier inoxydable recouvrant du verre avec des carrés de toile blanche par-dessous. Cette association crée, d'après le journaliste de mode du L.A. Times Adam Tschorn, repose sur une ambiance autant d'intérieur que d'extérieur16. En 2016-2018, il rénove la boutique de Bulgari sur la Cinquième Avenue (New York)17. Il a également eu pour clients de grandes fortunes américaines et asiatiques

Originally pressed by iSpy in the pressbook Famous Interior designers

Loader

Comments (0)

Member’s Other Pieces

Member’s Other Pressbook